Série présence de Dieu: L’esprit collectif de la présence de Dieu

              La personne qui m’a interpellée pour joindre la mission lasallienne est Frère Michael Collins.  Il en imposait par sa prestance quand il entrait dans une salle et il avait le genre de charisme qui faisait que les gens gravitaient naturellement autour de lui.

               Un après-midi de printemps, alors que j’en étais au milieu d’un cours d’anglais avec mes élèves de 8e de l’école primaire catholique où j’enseignais dans l’archidiocèse, Frère Michael a soudainement ouvert la porte. Les étudiants le connaissaient de réputation. Il a alors annoncé qu’il venait vérifier si « cet élève des Frères » pouvait enseigner. Les élèves ayant quitté après la classe, il est venu me trouver au bureau et m’a dit : « Il est temps que tu viennes, ton cœur est à De La Salle. »

               Cinq ans plus tard, après avoir accepté l’invitation du Frère et commencé à enseigner à De La Salle, Frère Michael mourut subitement au milieu de l’année. Beaucoup d’entre nous furent en état de choc de ce qu’un homme plus-grand-que-nature soit parti aussi rapidement. Je me rappelle avoir tenu mon fils nouveau-né dans mes bras et avoir ressenti de la peur. Un sentiment d’incertitude et d’inconnu tentait de s’emparer de mon esprit.

               Pas longtemps après, mon téléphone a sonné et je n’ai pas reconnu le numéro. Fait inhabituel pour moi, j’ai choisi de répondre pour voir qui appelait. À mon « allô » fut une réponse d’intercession à notre saint patron saint Jean-Baptiste de La Salle. La personne ajouta « Ici, Frère Milton de Totino-Grace. Je vous connais peu, mais je sais ce que vous et votre communauté souffrez. Si vous avez besoin de quelque chose, veuillez compter sur nous pour vous aider. »

               Ce soir-là, nous avons causé pendant plus d’une heure et mon malaise a évolué vers un esprit d’espérance et d’harmonie. Ce fut l’amorce d’une amitié qui perdure encore aujourd’hui. Mais, plus important encore, j’ai expérimenté le vivant esprit collectif de la présence de Dieu par « l’ensemble et par association. »

               À l’exemple de notre Fondateur, saint Jean-Baptiste de La Salle nous nous efforçons constamment de saisir et de mettre en pratique le sens des valeurs évangéliques dans notre travail et dans nos relations. L’exemple vivant des Frères Michael et Milton et de tant de nombreux autres lasalliens m’inspire, et d’autres aussi, à remplir notre mission globale.

Patrick A. Felicetta

De La Salle High School, Minneapolis, MN.

Les commentaires sont fermés.

404