Pèlerinage lasallien de Montréal à Ste-Anne de Beaupré

C’est l’histoire de deux lasalliennes, Johanie Chabot et Sylvie Courtemanche. Toutes deux se dévouent dans nos oeuvres du district du Canada francophone. Elles aiment la nature, elles aiment communier avec les gens aussi. Elles sont douées dans l’émerveillement et dans les rencontres qui changent tout. Elles ont fait Compostelle déjà. Avec la fatigue, le soleil brûlant et les ampoules aux pieds surtout.

Mais voilà qu’en plein hiver 2019, elles ont rêvé de marcher plus de 300 kilomètres en ralliant d’autres lasalliens, des amis et de la famille à les rejoindre dans l’aventure. Tout cela pour faire mémoire du Fondateur né à la vie éternelle et aussi pour célébrer 300 ans de savoir-faire, de savoir-être et de savoir-aimer des lasalliens de partout dans le monde pour et avec les jeunes qui leur sont confiés.

Ce pèlerinage québécois, c’est le Chemin des Sanctuaires (http://www.chemindessanctuaires.org), c’est-à-dire 375 km parcouru en 18 étapes comme autant de sauts de puces d’un sanctuaire à un autre, d’une église à l’autre. De l’oratoire St-Joseph de Montréal à la Basilique de Sainte-Anne de Beaupré.

Ainsi donc, le 15 juin dernier, à l’Oratoire Saint-Joseph, débutait le pèlerinage tant rêvé, espéré et finement préparé. Pour l’occasion, Frère Florent Gaudreault, supérieur Provincial de la communauté des Frères des Écoles Chrétiennes a « envoyé » le premier groupe de pèlerins. Dans la réflexion évangélique qu’il a livré, Frère Gaudreault a rappelé avec justesse que Jésus-Christ lui-même a passé sa vie à marcher de villages en villes pour aller rejoindre les gens là où ils se trouvaient.

L’originalité de la formule proposée est qu’elle permet aussi à des personnes, peu importe leur condition physique, de se joindre aux marcheuses pour une ou plusieurs étapes, ou même pour quelques kilomètres seulement. Un service de raccompagnement les ramènent au point d’origine.

Une démarche de réflexion quotidienne propose aux participants de connaître une partie de la vie de saint De La Salle, d’explorer un thème de réflexion contemporain qui est en lien avec la vie du Fondateur et de vivre un moment de prière qui vient couronner le tout. Les frères de l’infirmerie de Laval prient au même rythme et avec les mêmes feuillets que les pèlerins reçoivent à chaque jour. D’autres reçoivent par courriel le jour même, la démarche.

Il faut mentionner l’énorme impact qu’ont eu les réseaux sociaux. En effet, ces derniers rendaient possible une communication et un partage en temps réel qui a été d’un grand encouragement pour les marcheuses. Ces dernières ont été très généreuses de leurs photos et de leurs impression sur Facebook. Une communion à un niveau très profond a été vécue selon les témoignages de celles qui ont vécu l’expérience.

Au moment d’écrire ces lignes, nos marcheuses sont arrivées à Québec à deux jours de leur destination finale. Déjà, elles nous confient qu’elles ont fait des rencontres avec des gens formidables, découvert des lieux insoupçonnés, profité grandement de leurs moments de méditations personnelles et des échanges riches avec les autres personnes qui les ont accompagnées. Elles ont même fait découvrir la Mission éducative lasallienne à des éducateurs hors de notre réseau.

Voici quelques photos de leur expérience:

On peut revoir le déroulement du pèlerinage à partir du lien suivant: Page Facebook du pèlerinage lasallien sur le chemin des sanctuaires

Pour voir les photos de l’album Pèlerinage lasallien 2019: https://photos.app.goo.gl/3dZxqnG5er5Lu1n1A

Les commentaires sont fermés.

404