De la belle visite…

C’est une expression qui est consacrée chez nous. Elle définit des gens que l’on aime, qui se déplacent pour venir nous voir, parfois à l’improviste, pour jaser, prendre de nos nouvelles et, pourquoi pas, nous interpeler aussi avec leur vision des choses et le partage de ce qu’ils sont.

C’est exactement ce que furent pour nous Frère Bob Schieler, Supérieur général des Frères des Écoles Chrétiennes et Frère Tim Coldwell, Conseiller général de la RELAN; de la belle visite. Nous nous étions habillés le cœur, nous les attendions avec impatience, car nous savions que le plaisir de communier à une même mission serait au rendez-vous.

Ils sont donc arrivés à Montréal le 31 octobre, l’après-midi de l’Halloween. Et nous nous en souviendrons longtemps, car la populaire collecte de bonbons fut annulée en raison des pluies violentes annoncées. Une première dans l’histoire québécoise de cette fête d’ailleurs remise en question par quelques-uns qui n’aiment guère se costumer.

La visite pastorale débuta véritablement le lendemain, à Saint-Augustin de Desmaures, à la Villa des Jeunes. L’équipe était en pleine animation d’un atelier de leadership scolaire pour le Collège Jésus-Marie de Sillery. Frère Bob a eu le loisir de s’adresser à ces jeunes car plusieurs d’entre eux s’exprimaient à leur aise en anglais. Le parterre, lieu d’animation principal, fraîchement rénové,  permit d’échanger de façon très personnelle. Frère Bob et Tim ont eu l’occasion de comprendre et de vivre l’effet « wow » de la Villa et de ses salles de rencontre aux allures bibliques. Pour l’instant d’un moment de détente suivie d’un dîner fraternel, c’est la communauté octogénaire mais jeune de cœur, qui a  accueilli nos distingués invités.

En après-midi, tous les lasalliens de la région de Québec se sont donné rendez-vous à la maison de la rue Cook dans le Vieux-Québec. Les vents violents, les pannes d’électricité, et même les camions renversés sur le pont Pierre-Laporte étaient aussi de la partie. Bien au chaud et en sécurité à l’intérieur, les invités, réunis, assistaient à l’engagement public et solennel de deux associés lasalliens. Ce sont Gilles Routhier, doyen de la Faculté de Théologie de l’Université Laval et Robert Laurin, animateur de pastorale qui ont prononcé leur engagement à titre d’associés aux Frères des Écoles Chrétiennes pour la mission d’éducation humaine et chrétienne des jeunes, spécialement des pauvres. Alors qu’il s’agissait d’un tout premier engagement pour M. Laurin, l’abbé Routhier, lui renouvelait encore une fois fidèlement ses vœux depuis le tout début du mouvement de l’association lasallienne, soit depuis l’automne 2005. On compte à ce jour 22 associés lasalliens formels et ce nombre ne cesse de croître.

Le lendemain, retour sur Montréal pour une rencontre du Comité exécutif des jeunes lasalliens de la RELAN dans un hôtel de la métropole. Lors d’une conversation avec eux, Frère Schieler leur a déclaré : « Je ne suis pas inquiet pour le futur tant  que vous contribuerez à la mission comme jeunes lasalliens. Votre présence est source de vie ».

Le dimanche 3 novembre fut une journée toute spéciale. En effet, sur les lieux de la Résidence De La Salle (l’infirmerie des Frères) se tenait la journée d’action de grâces lasallienne. Sous le thème « Une récolte de réussites », la journée visait à partager les bons coups des uns et des autres sous le regard attentif de nos invités d’honneur. Cette journée, qui est maintenant une tradition, nous donne une occasion concrète d’œuvrer ensemble et par association. A plusieurs reprises, le Supérieur général a souligné la force et la vitalité de la mission d’ici. De plus il n’a pas manqué de souligner son émerveillement pour les frères âgés, qui, par leur dévouement ont permis à la mission d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Ces frères ont vécu une succession de changements majeurs dans la société, la congrégation et dans l’Église mais ils sont demeurés fidèles à leur engagement fait alors qu’ils étaient de tous jeunes hommes.

Dans son allocution devant tous les lasalliens rassemblés , Frère Schieler a rappelé qu’il y a 300 ans, les frères étaient les seuls protagonistes de la mission. Depuis 60 ans, frères et laïcs ont travaillé ensemble pour la mission éducative lasallienne, ils ont nommé et défini la mission partagée. Aujourd’hui, poursuit-il, ils écrivent ensemble un nouveau chapitre de l’aventure lasallienne d’éducation.

Frère Schieler et Coldwell ont terminé cette action de grâces en allant visiter des malades.

Le lendemain, 4 novembre, nos visiteurs ont inauguré le pavillon du Bord-de-l’Eau, tout nouvellement reconstruit à la suite des inondations de 2018. Ils ont pris part à la réunion du Conseil de district où il fut discuté des affaires courantes et des suites pour l’avenir.

En après-midi, nos frères se sont dirigés vers le quartier Saint-Michel pour aller voir comment avait évolué la dernière-née des œuvres du Canada francophone, le Centre lasallien Saint-Michel. Il y a 5 ans, Frère Coldwell avait pu voir les lieux encore en construction alors que la paysagement était en chantier. Ils ont pu constater cette année que la mission s’est grandement développée et que le quartier l’a adopté comme pôle incontournable. Nos visiteurs ont été impressionnés par le va et vient des enfants, heureux de rencontrer ces nouveaux visages adultes. Ce fut une occasion particulière pour eux de prendre la mesure de l’attachement des jeunes à leur milieu de vie. Ces derniers nous ont fait une démonstration d’une activité nommée improvisation, curieux mélange de hockey et de théâtre. Les Frères supérieurs ont eu le loisir, lors du souper pris à la communauté, de prendre conscience du rôle primordial et actif que les Frères jouent toujours au sein de l’œuvre.

Pour la dernière journée de leur périple, c’est en direction de Grenville-sur-La Rouge que les visiteurs iront redécouvrir le Centre Notre-Dame de La Rouge dont la plupart des bâtiments ont été refaits. C’est donc dans un cadre automnal un peu frisquet que Frères Bob et Tim ont fait la visite des lieux. Fait cocasse, l’école publique De La Salle d’Ottawa était présente pour un camp d’immersion française, et les jeunes ont pu réaliser le lien entre leur école et les Frères des Écoles Chrétiennes. Comme on peut se l’imaginer, ces jeunes furent plus qu’heureux de s’adresser à Frère Schieler dans la langue de Shakespeare. Le dîner pris avec les animateurs du Centre, avait des allures de dîner de famille. Comme on le sait, il n’y a plus de communauté de frères sur les terrains du Centre.

 Puis, en après-midi, c’est le retour vers le Pavillon du Bord-de-l’Eau pour la réunion du Conseil de la MEL. Ce qui frappe nos invités, c’est la composition du Conseil : il est constitué presqu’exclusivement de laïcs dont les directeurs de chacune des œuvres. Frère Bob regarde cela de façon positive en rappelant que le conseil de la mission a pour but de faire participer les partenaires en termes de voix et de prise de décision; et il constate que nous nous inscrivons dans cette dynamique.

Frère Schieler a profité du fait qu’il se trouvait en présence du Conseil de la MEL pour partager avec nous ses réflexions sur l’association, l’identité lasallienne et le dynamisme transformateur de la communauté. Il a mentionné la vitalité de notre district qui continue à répondre aux nouveaux besoins des jeunes. Il a de plus ajouté : «Ce que les Frères ont mis en place il y a des décennies est maintenant ce que vous dirigez et guidez. Les Frères font vœu de stabilité, et bien, quand je regarde autour de la table, je vois beaucoup de stabilité. Je tiens à vous remercier d’avoir fait ce que vous faites ici, et de votre présence dans les rassemblements régionaux. Vous avez beaucoup à offrir à la Région, et tout le monde doit être sensibilisé à ce qui se passe ici dans votre district. » 

Le lendemain, après 6 jours en sol québécois, Frères Robert Schieler et Timothy Coldwell ont poursuivi leur voyage chez nos voisins du sud.

Cette visite pastorale fut une bénédiction pour nous car elle nous a  permis de nous redire notre histoire et de nous confirmer dans la direction de notre mission ici. Comme cela se produit souvent lors de rassemblements internationaux, nous avons tous eu le sentiment que cette belle visite, était véritablement de la famille.

Denis de Villers, responsable des communications

Les commentaires sont fermés.

404