15 mai, fête de saint Jean-Baptiste de La Salle, patron des éducateurs

15 mai, fête de saint Jean-Baptiste de La Salle, patron des éducateurs

Message du Frère Supérieur général pour la fête de Saint Jean-Baptiste de La Salle

Mes très chers Lasalliens, j’étais récemment en Équateur et nous avons eu l’occasion de visiter la Mitad del Mundo (le milieu du monde). Et je me suis soudain souvenu que je venais aussi de franchir récemment le seuil de la moitié des 80 secteurs que je devais visiter dans l’Institut. Il se trouve que l’Équateur est le numéro 40 des 80 secteurs qui figurent sur notre liste.


Cela fait deux ans que j’occupe ce poste et j’ai eu la grande chance de visiter tant de communautés de Lasalliens vivantes : Frères, jeunes, étudiants, professeurs, parents et beaucoup d’autres jeunes, personnes âgées et retraités engagés. Tous continuent à croire au pouvoir de la mission lasallienne dans le monde. Quelle joie de célébrer avec vous tous la fête de l’Institut de Saint Jean-Baptiste de La Salle, grand esprit, grande âme, grand éducateur qui a transformé le monde et continue à le faire à travers nous aujourd’hui.
Lorsque le Conseil général a lancé sa réflexion sur le projet Levain, nous pensions qu’il serait difficile de rassembler nos 80 secteurs, 28 Districts, 1100 écoles et 1,1 million d’élèves pour qu’ensemble nous puissions collaborer et avoir un impact global sur la mission lasallienne.


Mais en me déplaçant, je vois de petites réalisations, une ou deux petites initiatives, un pas ici, un nouveau départ quelque part. Des individus, des jeunes, des communautés, des écoles, des communautés de Frères avec nos partenaires laïcs ont commencé leurs propres petits moyens d’influencer et de changer notre monde. Ces petits pas ne sont peut-être pas perceptibles aujourd’hui, mais, comme le levain, ils continuent à inspirer tant d’autres dans leur entourage immédiat afin que nous puissions poursuivre la mission, cette mission que de La Salle nous a laissée en héritage pour le monde d’aujourd’hui.


Nous ne pouvons peut-être pas encore les sentir au centre. Il se peut que nous ne soyons pas en mesure de les suivre sur des images à grande échelle. Mais ces changements – de petits changements – se produisent, palpitant dans de nombreux recoins de nos communautés lasalliennes. Des personnes lancent de petits projets qui les rapprochent des périphéries. Les jeunes rencontrent nos frères et soeurs qui n’avaient ni nom ni voix dans le passé.


Il y a une brèche dans l’univers et nous faisons tous partie de cette transformation qui se produit ici et maintenant. Plus récemment, nous avons lancé le Fonds mondial One La Salle. Nous ne recherchons pas les grands donateurs traditionnels. Nous espérons toucher beaucoup de Lasalliens, les petits : les centimes qui viennent des veuves et des orphelins rempliront le coffre au trésor de Dieu et deviendront une ressource durable pour la Mission Lasallienne aujourd’hui et à l’avenir.


Nous ne pensons pas à de grandes structures ou à de grands projets. Nous pensons à ces petites gouttes qui seront une vague dans l’océan des problèmes du monde. Vous et moi pouvons faire partie de cette réalité changeante. Le nouveau visage de l’Institut, où le « peu » devient important face aux nombreux problèmes auxquels le monde est confronté aujourd’hui.


Nous nous préparons avec enthousiasme à notre Assemblée Plénière – le premier rassemblement des Visiteurs, des Présidents de Commissions et de beaucoup d’autres Lasalliens à Rome – cette fois à la recherche d’une nouvelle façon de répondre, de discuter et de discerner en tant que communauté lasallienne et de participer à ce voyage synodal où tous sont invités, où il est important que chaque voix soit entendue.


Alors que nous nous projetons dans l’avenir et que nous relevons tous ces défis qui font partie de la réalité d’aujourd’hui, nous nous souvenons tout particulièrement de toutes les communautés où notre Famille Lasallienne fait face à des menaces, à des difficultés et à bien d’autres défis qui ne sont pas seulement les défis habituels. Je pense au Brésil et aux inondations auxquelles il doit faire face. Je pense aux crises persistantes en Terre Sainte et à ce que nos écoles et nos familles doivent affronter. Je pense aux nombreuses autres parties du monde lasallien où les conflits se poursuivent : Haïti et bien d’autres régions où, chaque jour, nous devons réfléchir à ce que devraient être nos prochaines étapes.


Mais Dieu a été très bon, et Dieu nous a permis de nous rassembler à chaque fois pour que la crise devienne une occasion où nous pouvons montrer que nous sommes frères et soeurs dans un monde que le Seigneur nous a permis de changer et de transformer selon Son rêve. Quels que soient ces défis, nous ne sommes jamais seuls.


Le monde et son avenir sont entre nos mains : Choisissez la vie. Faites la paix. Travaillez pour la justice. Que notre Fondateur, Jean-Baptiste de La Salle, nous accompagne sur nos nouveaux chemins et que l’Esprit Saint descende sur nous comme à l’époque de la première Pentecôte, avec fraîcheur et grande joie. Bonne fête de notre Fondateur, chers Lasalliens !


15 mai 2024
Frère Armin A. Luistro FSC, Supérieur géneral

Voir en vidéo le message de Frère Armin: