Fin de l’année lasallienne dédiée à saint Joseph, des lasalliens de l’ombre honorés

Fin de l’année lasallienne dédiée à saint Joseph, des lasalliens de l’ombre honorés

24 décembre 2021 Non Par Frères des Écoles chrétiennes

Nous voilà au terme des célébrations de l’année lasallienne de saint Joseph, patron de l’institut.

Le pape François a déclaré 2021 Année spéciale de saint Joseph en l’honneur du 150e anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme patron de l’Église universelle.

Saint Joseph est aussi patron de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes. En effet, saint Jean-Baptiste de La Salle a exhorté les Frères à avoir une dévotion particulière à saint Joseph et à le considérer comme leur modèle d’homme juste, humble, qui avait confiance et foi en Dieu. C’est pour honorer le 150e anniversaire et l’influence de saint Joseph sur la mission lasallienne, que Frère Robert Schiller, Supérieur des Frères des Écoles Chrétiennes, a déclaré l’année 2021 comme l’Année lasallienne de saint Joseph.  

Dans le cadre particulier de cette année de célébration patronale, la revue de la Région Amérique du Nord (RELAN),  la revue De La Salle Today  a voulu mettre en lumière les lassaliens « silencieux », ceux et celles qui servent dans l’ombre, qui offrent de l’espoir tous les jours et qui sont de vrais témoins de la foi, du service et de la communauté.

Chez nous, c’est Frère Gérard Nolet qui a été reconnu comme saint Joseph moderne. Voici son histoire :

Frère Gérard Nolet a maintenant 89 ans. Il est né dans un village rural modeste appelé Ham-Nord dans la région du Centre-du-Québec. Il est le 17e d’une famille de 19 enfants ! Bien qu’il n’ait jamais été enseignant, il a passé toute sa vie au service des autres, notamment des jeunes.

Il a travaillé dans des juvénats, des noviciats, des scolasticats, des centres de retraite, des maisons de formation de frères, une école secondaire, le Mont-Bénilde, des résidences d’été et maintenant la Résidence De La Salle. Il a été tailleur, buandier, infirmier, trésorier, gardien, gestionnaire de l’entretien, homme à tout faire et directeur de communauté.

À l’École Mont-Bénilde, il se consacre au pensionnat, à la salle de jeux (les jeunes l’appellent affectueusement Frère-Jeux), à l’entretien de la piscine de l’école et s’engage volontiers pour des commissions de toutes sortes. En tant qu’inconditionnel supporteur des équipes sportives de l’école, il était partout, toujours d’une manière très discrète. Rien ne pouvait l’empêcher de les suivre et de les soutenir sans réserve, mais toujours subtilement. Année après année, il collectionnait des cannettes et bouteilles vides consignées pour en tirer de l’argent à partir duquel il achetait des maillots du club de basketball de l’École. Même lorsque l’école a cessé ses opérations, il a continué à suivre les anciens élèves dans leurs tournois de ligue interscolaire. Aujourd’hui, à la Résidence De La Salle, il accueille tout le monde avec le sourire et vient toujours à nous avec de doux mots d’encouragement. Sa charité et son amour sincère pour le Fondateur sont une forte inspiration pour tous les éducateurs qui ont eu la chance de le connaître.

Merci Frère Gérard, pour tous ce que vous avez accompli, tranquillement pour le bien de tous et chacun. Vous êtes une source d’inspiration pour nous.

Comme l’écrivait le Pape François dans Patris Corde,« Chacun de nous peut découvrir en Joseph – l’homme qui passe inaperçu, une présence quotidienne, discrète et cachée – un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments difficiles. Saint Joseph nous rappelle que ceux qui apparaissent cachés ou dans l’ombre peuvent jouer un rôle incomparable dans l’histoire du salut. Un mot de reconnaissance et de gratitude leur est dû à tous. »

Pour consulter l’édition d’automne 2021 de la revue De La Salle Today