AIMEL III : Les fenêtres toutes grandes ouvertes pour que l’Esprit Saint agisse!

AIMEL III : Les fenêtres toutes grandes ouvertes pour que l’Esprit Saint agisse!

Témoignage

Du 28 mars au 1er avril dernier, à Rome en Italie, avait lieu la conclusion de la phase 1 de la 3e Assemblée Internationale de la Mission Éducative Lasallienne.

Une assemblée internationale de la mission, c’est une formidable entreprise de remue-méninges à l’échelle planétaire pour revoir les facettes de la mission sous un angle nouveau et aussi et surtout pour nous remettre au défi de poursuivre notre cheminement lasallien avec plus de force, plus d’audace et plus d’enthousiasme.

Cette fois-ci fut tout à fait spéciale. Le Conseil International de l’Association et de la Mission Éducative Lasallienne (CIAMEL), groupe responsable de la préparation, de la mise en place et de l’animation de l’AIMEL, demandât aux districts et aux régions de réfléchir à leur réalité au regard des thèmes d’identité, de vitalité et de transformation. Et c’est ainsi que, de tous les coins de l’univers lasallien, des propositions, des réflexions et des questionnements ont abouti au centre de l’Institut. Le CIAMEL a décortiqué tout ce qui a été reçu et en a fait 8 axes de travail :

  1. Animation et gouvernement
  2. Formation et accompagnement
  3. Association lasallienne et communauté
  4. Culture vocationnelle
  5. Mission éducative : Service des pauvres et inclusion
  6. Évangélisation
  7. Mission éducative : Formation des citoyens et sensibilisation sociale
  8. Identité de l’action éducative

Le contexte de la pandémie a non seulement bousculé nos façons habituelles de réfléchir la mission lasallienne ensemble (et les dates prévues pour tenir l’assemblée en 2020), mais elle nous a offert un cadeau, celui du temps de maturation de cette même réflexion. Et c’est ainsi que, de façon très créative et totalement nouvelle, la CIAMEL a déconstruit l’AIMEL pour l’articuler en 3 phases : Une première, où les délégués, en visioconférence et en petits groupes, élaborèrent des propositions avec ce qui a été reçu des régions et en fonction de l’axe de travail qui leur a été confié. La semaine dernière, les secrétaires et modérateurs de ces groupes, les membres du CIAMEL et les conseillers généraux se sont réunis en présence à Rome et aussi de façon virtuelle avec tous les autres délégués pour analyser et adopter les propositions conçues par les 8 groupes de travail. Par la suite, les membres du CIAMEL se sont saisi de ces propositions pour en faire un document qui sera présenté au Chapitre général pour l’entériner, c’est la phase 2. Et finalement, la phase 3 à l’automne 2022, où tous les délégués de l’AIMEL se réuniront en présence à Rome pour élaborer les lignes d’action propres à chacune des propositions adoptées précédemment.

C’est un fait connu que les lasalliens savent s’adapter aux défis qui se présentent à eux. Et cette aventure de l’AIMEL 2020 ne fait pas exception à cette règle.

À titre de délégué de l’AIMEL 2020 et de secrétaire du groupe 2 (formation et accompagnement), et ayant été impliqué dans les 2 premières AIMEL (2006 et 2013), les réflexions suivantes s’imposent à moi :

  • Les documents-phares reçu ces 2 dernières années ont eu un impact prédominant sur notre travail de réflexion en vue de l’avenir de la mission. Ils nous ont dynamisés. Ils sont :

• La Déclaration sur notre mission éducative lasallienne au 21e siècle

• Les Critères d’identité et de vitalité lasalliennes

• Le Guide pour la formation lasallienne pour la mission

• La Lettre d’identité de la Famille Lasallienne

  • Le mélange de travail simultané, personnel, de groupe, en présence, hybride et en assemblée plénière, a suscité chez tous les délégués un grand sentiment, de respect, d’écoute, d’ouverture, de créativité et d’audace dans nos échanges. Nous en sommes ressortis très « soudés ».
  • Les moments de prière, très méticuleusement préparés par l’équipe du CIAMEL furent vécu comme des moments de grâce qui nous ont permis de ne pas perdre de vue le rêve d’éducation humaine et chrétienne du Fondateur.
  • Le temps de « gestation » des propositions est passé à l’AIMEL de 2013 d’une journée et demie de travail en présence à Rome à 11 mois de travail hybride en groupes multiples pour l’AIMEL 2020. Cela me fait penser à la cuisine au micro-ondes comparée à celle où l’on met des ingrédients de qualité dans la mijoteuse pour plusieurs heures… Celle-là même qui fait que le résultat embaume la maison et goûte si bon. Nous y avons mis beaucoup de temps et notre patiente détermination a été récompensée.
  • Les propositions de la phase 1 de l’AIMEL qui seront soumises aux Frères du Chapitre général le mois prochain sont claires, fortes, urgentes et audacieuses. Nous espérons qu’elles seront reçues avec autant d’enthousiasme et de détermination par les capitulants.
  • L’Esprit Saint s’est manifesté de bien des façons parce qu’on lui a ouvert toutes grandes nos portes, nos fenêtres et nos coeurs:  Même en mode Zoom et à des milliers de kilomètres les uns des autres, après 5 minutes de travail nous communiions déjà entre nous, reconnaissant nos airs de famille communs.
  • Notre travail de réflexion de ces derniers jours n’a connu aucun frein, aucune seconde pensée ou regrets; nos énergies furent entièrement données aux plus vulnérables, aux petits, aux sans-voix, ainsi qu’à tous ceux et celles actifs et actives dans la mission.
  • Nous sommes impatients d’élaborer des lignes d’action qui donneront le goût à tous les lasalliens du monde entier de faire une différence dans les vie des jeunes confiés à leurs soins.

Denis de Villers, délégué AIMEL, Canada francophone

Pour visionner la très belle cérémonie de clôture de l’AIMEL qui se déroulait au sanctuaire de la Maison généralice :

https://youtu.be/wgDuFBb2JbI

Cette vidéo est l’oeuvre du Service des Communications des Frères des Écoles Chrétiennes au centre de l’Institut à Rome, Italie.